Depuis le nouveau « coup de pouce » de l’Etat Français aux hybrides rechargeables, les PHEV, ce genre de véhicule bénéficie désormais de trop de niches fiscales et de complaisance.

Une fois la batterie déchargée, un PHEV se comporte comme un véhicule thermique, comme un très lourd véhicule thermique. En effet, les 15 kWh de batterie ajoutent de 120 à 150 kg de batterie, sans compter le moteur électrique et la gestion électronique. C’est comme avoir en permanence 200 kg de bagages dans le véhicule. Le véhicule consomme en fait bien plus que son homologue thermique, mais l’administration fait comme s’il était très vertueux.

Notre commentaire :

La consommation “du puits à la roue” donne l’avantage à l’électrique.

L’article de leblogauto est encore plus dur avec l’hybride que ne le montre ce comparatif ci-dessous.

 

Article complet ici : https://www.leblogauto.com/2020/06/scandale-hybrides-rechargeables-phev.html

 

En y souscrivant, vous aidez une startup tout en pouvant espérer un retour sur investissement.
Investir dans une startup permet aussi de réduire vos impôts.

 :-)

Je participe