Un décret publié ce vendredi 25 octobre 2019 au Journal officiel précise notamment les caractéristiques techniques des trottinettes électriques, l’espace de circulation et l’âge minimum des conducteurs. Cette nouvelle réglementation entrera en partie en vigueur dès samedi 26 octobre 2019.

Bird, Lime , Bolt, Uber, Lyft… En quelques mois seulement, les trottinettes électriques en libre-service ont envahi les trottoirs de nos rues. Séduits, les particuliers se sont procuré leur propre modèle. Pourtant, l’usage des trottinettes électriques, plus rapides que les vélos donc potentiellement plus dangereuses, était jusqu’alors entouré d’un flou juridique. Désormais, leur utilisation est réglementée par le Code de la route.  Un décret, publié au Journal officiel ce vendredi , dont une partie a vocation à entrer en vigueur dès samedi et une seconde le 1er juillet 2020, indique les règles à respecter.

Dans le détail, le décret précise notamment les caractéristiques techniques des trottinettes électriques…
Lire la suite : lesechos.fr

Notre commentaire :

Il est indiqué dans le décret : “Autoriser la circulation des engins sur le trottoir, à condition qu’ils respectent l’allure du pas et n’occasionnent pas de gêne pour les piétons” Dans un monde utopique cela pourrait être le cas mais dans la réalité il est évident que cela ne va pas s’appliquer à 100%. Il existe pourtant une solution : Équiper les voies réservées aux trottinettes (et autres LEVs) de système de charge par induction à rendement dynamique. Comme cela il serait même envisageable de proposer des trottinettes électriques sans batteries qui ne pourraient rouler que là où cela leur est autorisé. Autre avantage qui en découle, cela aurait un impact écologique très important puisque le recyclage de ces petites batteries se pose déjà.  

Décret n° 2019-1082 du 23 octobre 2019 relatif à la réglementation des engins de déplacement personnel : legifrance.gouv.fr

En y souscrivant, vous aidez une startup tout en pouvant espérer un retour sur investissement.
Investir dans une startup permet aussi de réduire vos impôts.

 :-)

Je participe